8 clés pour vous épanouir

Commençons par poser les bases de ce que peut signifier cet épanouissement.

Si vous regardez son sens premier qui concerne les fleurs, cela correspond à « s’ouvrir largement » et me convient tout à fait symboliquement, en s’ouvrant à toutes ses possibilités ! Et on peut l’enrichir des autres définitions données dans le Larousse, comme « atteindre un stade de développement plein et heureux » ou de manière plus complète « acquérir la plénitude de ses facultés intellectuelles ; être bien dans sa peau, dans son corps », ou encore « manifester une joie pleine et sereine » en parlant notamment de l’expression du visage, reflet des émotions.

Vous l’aurez compris, cet épanouissement est différent pour chacun. Pas de recette imposée ou miracle qui fonctionne pour tous et de la même manière. Ce que je vous propose, raisonnera sans doute plus ou moins en fonction de vous et c’est tant mieux. Cela signifie que vous êtes en mesure d’identifier vos besoins et c’est la base pour vous épanouir !

Je vous propose de prendre un instant pour réfléchir aux différents domaines de votre vie (famille, travail, contribution, vous-même…). Puis d’explorer les pistes évoquées ci-dessous. Ce sont des propositions d’actions que vous pouvez compléter avec les vôtres !

Souvenez-vous que ce sont les actions qui font la différence.

1. Prendre du temps pour vous  

Un prérequis indispensable pour pouvoir vous écouter et faire ralentir votre mental (sans forcément le faire taire !). D’ailleurs, quelle est la dernière fois où vous vous êtes posé en silence, sans rien à faire que de ne rien faire ? Sans ménage, rangement, organisation diverse, listes dans la tête ou sur papier, télévision…être occupé c’est bien, remplir son emploi du temps jusqu’à ce qu’il déborde n’est pas le plus aidant si vous comptez tenir debout ! Faites vous un peu d’espace, en priorisant  vos actions et obligations et tirez partie de cette marge aussi petite soit-elle.

Actions possibles :

  • Vous dédier quelques minutes de « vacances quotidiennes » en fonction de vos possibilités
  • Ecouter de la musique dans le train pendant le trajet au travail
  • Vous isoler volontairement 5 minutes dans la voiture avant de passer la porte de votre maison
  • Décider de manger votre repas du midi au calme
  • Choisir de contourner votre trajet en découvrant d’autres environnements
  • Lire quelques pages de votre livre préféré… 

2. Vous détendre 

Prendre soin de votre corps parait chose évidente. Certains pensent peut-être qu’il suffit de manger équilibré et de faire du sport pour que le corps se ressource. C’est un bon début mais cela n’empêche pas le corps de générer et stocker des tensions inutiles. Les chiffres de l’observatoire du stress montrent la constante augmentation du stress au travail.

https://firps.org/23112017-•-les-chiffres-cles-de-lobservatoire-du-stress-au-travail/

De nombreuses personnes n’ont pas nécessairement conscience de cela. Permettre au corps de se relâcher s’apprend. J’y reviendrai plus en détail dans ce blog. Mais dès à présent, vous pouvez tester ces propositions.

Actions possibles :

  • Recevoir un massage
  • Faire des ateliers de sophrologie, relaxation, ou yoga nidra, une sieste bénéfique…
  • Vous balader dans la nature en respirant à pleins poumons…

3. Vous faire plaisir

Le quotidien est souvent rempli d’obligations diverses, de responsabilités : être à l’heure, faire les repas, penser au travail… Et ne vous laisse pas toujours l’opportunité de faire quelque chose qui vous fasse réellement plaisir. Je ne parle pas du « plaisir » qui commence par « il faut que ». Comme par exemple, de vous sentir obligé d’aller chez le coiffeur parce que vous avez une présentation importante derrière. Mais plutôt par « je souhaite » parce que vous avez senti que vous en aviez envie et que votre cœur le réclame ! Retrouver la saveur de faire les choses qui vous mettent en joie sans obligation de résultat.

Actions possibles :

  • Ecouter ce nouvel album que vous attendez impatiemment
  • Cuisiner une nouvelle recette
  • Aller voir cette exposition qui vous tente tant
  • Prendre le thé avec une amie
  • Fabriquer quelque chose avec vos mains
  • Aller chez le coiffeur
  • Déguster un bon repas
  • Vous faire une matinée soins du corps
  • Aller à un concert
  • Passer un dimanche à buller…

4. Créer

Je vous vois venir ! Non, la création n’est pas réservée aux « Graaands artistes » !! Je pense sincèrement que sommeille en chacun de nous un artiste qui s’ignore. Nous sommes tous équipés de cette faculté de créer quelque chose. Que ce soit avec votre tête, vos mains ou votre corps…Si vous n’avez absolument pas l’impression d’être quelqu’un de créatif, commencer par gribouiller sur du papier en même temps que vous faites autre chose, et laissez faire le geste pour vous. Vous créez beaucoup plus souvent que vous ne croyez. Si vous avez des enfants, observez-les, ils inventent en permanence (des personnages avec trois fois rien, des histoires plus loufoques les unes que les autres, j’en connais qui reconstruise même les décors de Playmobil en papier et scotch !) Pas besoin que ce soit réussi, utile, ou beau. L’idée est de vous reconnecter avec l’acte en lui-même et de mettre de côté votre critique qui guette. En plus d’autres multiples bénéfices, d’après un rapport Adobe de 2016, 81% des français considèrent qu’en investissant dans la créativité, une entreprise rend ses employés plus heureux. Alors pourquoi s’en priver !

Actions possibles :

  • Créer un plat, un dessert, un dessin, une décoration, un texte, un poème, du bricolage, des œuvres à partir de tout et rien
  • Concrétiser quelque chose qui est dans votre tête, un spectacle, un voyage,
  • Faire du land-art, cette forme d’art qui consiste à utiliser les éléments de la nature
  • Concevoir une surprise, un anniversaire…

5. Relativiser 

Lorsque vous avez le nez dans un problème, le stress, que vous manquez de clarté : prenez de la hauteur ! Changer votre position revient à vous autoriser à voir les choses et les évènements différemment. C’est changer de point de vue pour vous alléger des problèmes et entrevoir des solutions. Lorsque vous prenez du recul sur ce qui vous affecte et observez la scène du point de vue d’autrui, d’autres options se profilent. En Programmation Neuro-Linguistique, on l’appelle la technique des « positions de perceptions », qui consiste, notamment, à enfiler les chaussures de quelqu’un d’autre.  

Actions possibles :

  • Eloignez-vous momentanément du problème : géographiquement (en changeant de position comme de monter sur une table, ou vous baladez plus loin. Vous pourrez alors apporter une position neutre d’observateur.
  • Imaginez prendre la place d’une autre personne de l’histoire, en ressentant sa réalité au travers de ses cinq sens.

6. Vous émerveiller

A force d’être en mode automatique dans le quotidien, voir même d’enchainer les tâches sans y faire réellement attention, il se peut que vous passiez à côté de choses merveilleuses. Si vous décidez de vous ouvrir à une nouvelle perception du monde, vous pouvez vous attendre à de belles surprises. Chaussez vos lunettes en portant un regard neuf sur ce qui vous entoure, vous permettra de découvrir de nouvelles choses. Des petites comme des grandes pour apprécier aussi ce qui est là avant d’en vouloir toujours plus.

Actions possibles :

  • Découvrir un nouveau parc, en prenant le temps d’observer consciemment les arbres, de respirer les parfums des fleurs
  • Explorer vos cinq sens en dégustant un nouvel aliment
  • Choisir de passer quelques heures avec des lunettes de soleil, puis les enlever pour redécouvrir l’espace différemment
  • Choisir d’explorer un sens en particulier en commençant par vous en priver momentanément (vue, ouïe…)
  • D’explorer votre sens kinesthésique (celui du toucher) en marchant pieds nus dans l’herbe, sur le sable…

7. Rire

Même si les bénéfices du rire ne sont plus à démontrer, une petite piqure de rappel ne fait pas de mal. Le rire a de multiples effets sur notre santé. Il améliore la respiration, nous aide à mieux digérer, à supporter plus facilement la douleur, il renforce la production d’endorphines (morphine naturelle appelées aussi « hormones du bonheur »), est un anti-stress efficace, améliore le sommeil, est bon pour le cœur, booste le système immunitaire…Et si vous n’avez pas le cœur à rire, commencer au moins par sourire !

http://tpedurire.weebly.com/iii-les-bienfaits-du-rire.html

Actions possibles :

  • Vous mettre le dernier DVD de votre comique préféré
  • Regarder les bêtisiers, un film comique une fois par semaine

8. Faites taire votre critique

Si lorsque vous faites quelque chose, vous vous entendez commenter intérieurement vos actions, vous avez identifié votre dialogue intérieur. Reste à savoir s’il est aidant ou invalidant. Si votre saboteur est très présent, votre travail va être quotidien. Soyez attentif à la façon dont vous parlez aux autres, et à vous-même, pratiquez les autosuggestions positives quotidiennes. Si votre disque est rayé sur un discours négatif : « je suis nul », « j’arrive à rien », « ce que je fais n’est pas assez bien »… Le mettre en veille va vous permettre de vous apaiser et de laisser s’exprimer plus facilement votre intuition.

Actions possibles :

  • Identifier ce dialogue intérieur en l’écoutant
  • Modifiez-le comme un disque rayé, aussi souvent qu’il dérape, remettez-le sur la bonne voie
  • Entretenez la bienveillance envers vous-même : « je fais de mon mieux », « je suis bien comme je suis » à vous répéter plusieurs fois chaque jour.
  • Travaillez ce critique en hypnose, si vous sentez que vous n’arrivez pas à le moduler.

J’espère que ces quelques pistes générales vous auront éclairé. Je reviendrai plus en détails sur certains éléments dans de futurs articles.

N’hésitez pas à tester et mettre en place les changements qui vous aideront à vous épanouir et à partager vos découvertes dans les commentaires !

Quelle clé allez vous choisir d’appliquer en premier ?

Partager l'article
  • 4
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *